Actualité Auto

Vers la relance de l’activité des usines de montage automobiles en Algérie

A l'heure actuelle, l'ambiguïté entoure encore le secteur automobile en Algérie. En effet, selon le gouvernement algérien l’expérience du montage automobile s'est avéré inefficace, alors l’opportunité se présente d’inciter à la fabrication de véhicules localement. Toutefois, des informations apportées par le journal El Khabar indiquent que le gouvernement algérien se dirige vers la relance de l’activité des usines de montage automobiles en Algérie, mais sur une nouvelle base réglementaire.

Selon le quotidien généraliste arabophone, El Khabar, le Conseil des participations de l’État (CPE) va désigner de nouveaux administrateurs pour les usines d’assemblages dont les propriétaires sont poursuivis en justice et les dirigeants ont été démis de leurs fonctions. Les instances chargées du dossier travaillent en outre à fusionner les usines d’assemblage réparties sur le territoire national en un seul complexe. Ce dernier englobe plusieurs succursales. Chacune d’elle se spécialise dans la construction d’un type particulier de véhicules : voitures touristiques, véhicules utilitaires et camions.

Cette étape permettra - selon la même source - d'entamer la première phase du montage automobile. Dans un temps initial, il s’agira de lancer l'importation des châssis et des différentes pièces nécessaires à l’assemblage des véhicules. En parallèle, l’État compte récupérer les infrastructures et les chaînes de montage des anciennes usines aujourd’hui à l’arrêt, telles que l’usine de "Kia Motors" à Batna, l’usine de "Hyundai" à Tiaret, ainsi que l’usine représentant les marques allemandes "Sovac"à Relizane, ou encore l’usine "Ival" à Bouira.

Par ailleurs, la même source a indiqué que le cahier des charges relatif à l’activité d’assemblage des véhicules utilitaires est prêt depuis le 20 juillet dernier. Sa publication dans le journal officiel devrait se faire dans "les prochains jours". Cependant, le cahier des charges relatif à l’activité d’assemblage des voitures touristiques n’est toujours pas au point, malgré que le gouvernement a fixé "le 31 octobre 2022 comme date limite pour achever tous les aspects réglementaires et organisationnels liés au nouveau complexe d’assemblage automobile, afin de commencer la partie pratique".

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques

Articles similaires

Commentaires facebook