Actualité Auto

Toyota interdit à ses clients au Japon de revendre le nouveau Land Cruiser

La nouvelle génération du Toyota Land Cruiser connait un grand succès commercial dans plusieurs régions du monde, cependant, afin de faire face à la demande très importante enregistrée sur le célèbre tout-terrain japonais, le constructeur veut éviter que les premiers acheteurs ne le revendent à profit en profitant de la popularité du Land Cruiser. Toyota essaie également d'empêcher les clients de revendre leurs SUV en les mettant à disposition des personnes qui souhaitent réellement s'en procurer un.

Selon le magazine local Creative311, les propriétaires doivent signer et s'engager à ne pas revendre le véhicule. Il semblerait que les clients ne soient pas autorisés à le faire pendant les 12 mois suivant la livraison du Land Cruiser, et s'ils venaient à transgresser cette règle, ils ne seront plus autorisés à acheter une autre Toyota. Ainsi, dans la mesure du possible, la marque japonaise essaie de ne vendre qu'un seul exemplaire Land Cruiser par client.

En effet, la publication japonaise ajoute : "Il y a un risque que diverses mesures soient prises, telles que l'inculpation et la demande de dommages et intérêts du concessionnaire au client contrevenant.". Toyota craint que certains Land Cruiser ne se retrouvent entre de mauvaises mains. La marque japonaise va jusqu'à dire "qu'il y a un risque de violation de la loi sur les devises , et selon la destination de l'exportation, cela peut conduire à des problèmes majeurs qui menacent la sécurité mondiale."

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques

Articles similaires

Commentaires facebook