Actualité Auto

Président de l’ARH: évolution du parc automobile converti au GPL/c et l'augmentation des prix des carburants est exclue

Dans le cadre des mesures incitatives prises par l’État pour favoriser l’utilisation des énergies propres, le nombre de véhicules convertis au gaz de pétrole liquéfié carburant (GPL/c) doit passer à 600.000 voitures d'ici la fin de l'année 2022, a indiqué le président de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), Rachid Nadil.

Lors de son intervention sur les ondes de la première chaîne de la Radio nationale, M. Rachid Nadil a expliqué que le rythme de conversion des voitures au GPL a connu une amélioration cette année, puisque 25.000 voitures ont été converties au cours du premier trimestre 2022 contre 23.000 voitures converties au cours de la même période en 2021. En conséquence, on s'attend à ce que le parc automobile converti au GPL/c passe de 500.000 voitures à 600.000 voitures d'ici la fin de l'année 2022.

Par ailleurs, M. Nadil a annoncé le retour des négociations entre Naftal et deux entreprises, l’une italienne et l’autre polonaise, afin de fabriquer localement des kits Sirghaz, après que celles-ci ont été interrompues en raison de la pandémie de Corona. Une fois conclus, ces contrats vont permettre d’assurer une production locale de ces équipements avec un taux d'intégration nationale compris entre 70 et 80%, ce qui aura un impact certain sur leurs prix.

Évoquant la question de la consommation de carburant en Algérie, le président de l’ARH a souligné que le marché national a consommé environ 3,4 millions de tonnes d'essence en 2021, soit une augmentation de 6% par rapport à 2020. La consommation du diesel a également augmenté à 9,7 millions de tonnes en 2021 contre 9,5 millions de tonnes en 2020, tandis que la consommation de GPL-carburant est passée à 1,3 million de tonnes l'an dernier, contre 950 000 tonnes en 2020.

Abordant la question des stations-service, dont le nombre oscille entre 2.600 et 2.700 stations sur l'ensemble du territoire national, selon M. Nadil, celui-ci reste insuffisant notamment dans les wilayas du Sud, où les investissements dans ce domaine devraient être encouragés. Dans ce contexte, il a révélé les préparatifs d'un nouveau texte légal réglementant les distances entre chaque station.

Concernant les prix des carburants, M. Nadil a précisé qu'une augmentation des prix des carburants est totalement exclue pour le moment, soulignant que: "Il est hors de question actuellement, mais si cela arrive, l'augmentation ne dépassera pas quelques centimes et visera principalement à augmenter la marge bénéficiaire des investisseurs privés dans les stations-service."

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques

Articles similaires

Commentaires facebook