Actualité Auto

loi de finances 2014 : l’offensive continue sur le secteur Automobile

Selon le projet de loi de finances 2014 dont TSA, quotidien d’information électronique, a obtenu une copie rapporte que les concessionnaires automobiles sont priés d’installer une activité industrielle et /ou semi-industrielle ayant un lien direct avec le secteur de l’industrie automobile, dans un délai maximum de trois ans, à défaut d’expiration de ce délais, le retrait d’agrément pour le concessionnaire est envisageable, une disposition que le journal électronique juge en la faveur de Renault qui argumente que l’accord avec le constructeur français pour la construction de l’usine d’Oran prévoit une exclusivité de production de trois ans.
Par ailleurs, le gouvernement prévoit d’interdire aux concessionnaires l’octroi des crédits d’achat aux clients toujours d’après un article publié sur TSA qui se justifie par un paragraphe du décret qui énonce renforcer le dispositif restrictif du gouvernement qui vise à réduire la facture des importations, un point qui selon le quotidien en ligne, ne peut qu’être favorable en vue de Renault qui produira dès ce mois de novembre des voitures en Algérie.
Dans le but de favoriser l’industrie par rapport à l’importation, le décret propose l’exonération des véhicules produits localement de la taxe sur les transactions de véhicules neufs.
Encore une mesure qui profitera uniquement à Renault, due au fait d’pour inciter les fabricants à recouvrir davantage à la sous-traitance locale il est proposé de n’accorder cette exonération qu’à partir d’un niveau d’intégration dont le seuil sera fixé par un texte réglementaire, toujours d’après le quotidien d’information.
Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques

Articles similaires

Commentaires facebook