Actualité Auto

Europe: des boîtes noires obligatoires dans les véhicules neufs en 2022

À partir du juillet 2022, toutes les voitures, tous les camions et bus neufs homologués dans l'Union européenne devront être équipés d'une boîte noire, comme pour les avions. Le principe fut voté en 2019 au Parlement européen, dans le but d'améliorer la sécurité routière. Alors qu'à partir de mai 2024, toutes les voitures neuves commercialisées devront aussi en être équipés.

Ce dispositif, nommé officiellement : "Event Data Recorder" (EDR) ou "enregistreur de données d'évènement", permettra d'enregistrer les paramètres de conduite quelques secondes avant un accident (la vitesse, le régime moteur, les phases d’accélération, de freinage, les informations sur les phares, les clignotants, le port de la ceinture de sécurité, le déclenchement des airbags ou encore les coordonnées GPS). L’idée est de pouvoir conserver des données de conduite juste après un accident de la route pour pouvoir plus facilement en identifier les circonstances.

Contrairement aux avions, ces boîtes sont sourdes et l’enregistrement ne se fait pas en continu. C’est seulement en cas d’accident que les données seront conservées de 30 secondes avant à 30 secondes après le choc, choc matérialisé par le déclenchement des airbags.

Le texte, adopté en 2019 par le Parlement européen, précise que ces informations ne seront accessibles qu’aux autorités judiciaires dans le cadre d’une enquête et aux organismes de recherche chargés de dresser des statistiques d’accidentologie.

"Ce sera utile pour les accidents graves, qui concerne une minorité. La justice ne va pas demander les données dans tous les accrochages. Il n'y a que 7000 à 8000 accidents graves sur 45 000 accidents corporels chaque année", a affirmé Benoît Godart, responsable communication et porte-parole à l'institut belge pour la Sécurité Routière, Vias.

Dans ce sens, Philippe Courtois, avocat de la Fédération nationale des victimes de la route en France, a déclaré "en cas d’accident, la puce permettra de s’appuyer sur des certitudes et non des hypothèses : déterminer, en cas d’absence de témoin, si un automobiliste roulait trop vite ou n’a pas freiné à temps. Éviter que des victimes se retrouvent faussement accusées. Elle incitera aussi certainement les chauffards à lever le pied".

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques

Articles similaires

Commentaires facebook