Actualité Auto

CIPA: production d’une voiture électrique made in Algérie

La Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA) vient d'annoncer la création d’une nouvelle filière au sein de la fédération de l’industrie et services relevant de la CIPA, intitulée "Filière Industrie mécanique, Électronique et Montage". Par cette occasion, il a été annoncé la naissance de "la première filière automobile algérienne qui aura pour vocation non seulement d’accompagner le processus de la construction des véhicules en Algérie mais aussi tout ce qui est sous-traitance".

En effet, cette filière automobile algérienne consiste en une fusion entre le groupe BAIC et le groupe mondial germano-suisse Terra Sola, développeur et investisseur dans les énergies renouvelables, les deux sociétés étant, par ailleurs, membres de la confédération.

Dans ce cadre, le président de la CIPA, M. Abdelwahab Ziani, a précisé que cette fusion ouvrira la voie à la fabrication de la "première borne électrique en Algérie à partir du mois de mai" avant de passer à la construction de voitures électriques. Le premier véhicule est attendu avant la fin de l’année avec un châssis made in Algeria. A ce titre, M. Ziani a affirmé que le groupe BAIC produit entre 35.000 et 45.000 véhicules de toutes sortes.

Selon ces déclarations, il s'agit d'un projet très ambitieux et nous espérons qu'il verra bientôt le jour, mais ce projet nécessite des mesures de protection, d'accompagnement et de réglementation, pour qu'il soit réalisé, contrairement à certains projets liés au secteur de la construction automobile en Algérie, qui ont connu des déclarations audacieuses mais sont restés sans suite.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques

Articles similaires

Commentaires facebook