Actualité Auto

Acheter une voiture en Algérie: trois possibilités seront proposées

Les décisions prises par le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, lors du dernier Conseil des ministres, consistant à autoriser les citoyens à importer les véhicules de mois de 3 ans et les constructeurs automobiles étrangers à importer les véhicules pour les écouler en Algérie, représentent une bouffée d'oxygène pour le secteur automobile en Algérie, après plusieurs années de stagnation.

En effet, dimanche, le Président de la République a autorisé les citoyens à importer les véhicules de moins de trois ans à leurs frais et pour leurs propres besoins et non à des fins commerciales. Il a également autorisé les constructeurs automobiles étrangers à importer les véhicules pour les vendre en Algérie, parallèlement au suivi méticuleux et continu du processus de lancement d’une véritable industrie automobile en Algérie, dans les plus brefs délais. Ainsi, le citoyen algérien aura trois possibilités pour acquérir une voiture.

1) Acquisition d'une voiture d'occasion de moins de trois ans importée depuis l'étranger

La décision d'autoriser les citoyens à importer les véhicules de moins de 3 ans a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, et ce, pour une raison très claire, c'est une solution qui laisse au citoyen une liberté de choix dans sa décision d'achat d'une voiture de tourisme à ses frais et pour ses propres besoins.

Cependant, certains économistes ont critiqué cette solution sous prétexte des prix élevés des voitures d'occasion à l'étranger, en plus du paiement du prix de la voiture en devises selon le taux de change du marché parallèle.

En contre partie, cette décision contribuera à diminuer la pression sur le marché local, à diversifier l'offre, dans un marché très limité, et à réduire les prix des voitures d'occasion.

2) Acquisition d'une voiture neuve fabriquée en Algérie ou importée par le concessionnaire agréé

La décision d'autoriser les constructeurs automobiles étrangers à importer les véhicules pour les vendre en Algérie, parallèlement au suivi méticuleux et continu du processus de lancement d’une véritable industrie automobile en Algérie, engendra une disponibilité des voitures neuves sur le marché automobile en Algérie, qu'il soit chez les représentant officiels des constructeurs automobiles étrangers ou bien chez les différents concessionnaires agréés. En outre, ces voitures vont bénéficier des services après-vente et de la garantie du vendeur.

Selon les experts, il s'agit de la solution la mieux adaptée, en effet, ces voitures seront importées par les concessionnaires agréés en devises selon le taux de change officiel de la banque, ainsi, elles seront proposées à des prix proches de ceux des voitures d'occasion importées depuis l'étranger.

En plus, cela évitera au citoyen les différentes démarches liées à l'importation d'une voiture d'occasion depuis l'étranger.

3) Acquisition d'une voiture d'occasion en Algérie

L'acquisition d'une voiture d'occasion en Algérie peut être considérée comme le meilleur choix pour la plupart des citoyens désireux d'acheter une voiture. En effet, à la suite de l'autorisation d'importation des voitures d'occasion de moins de trois ans depuis l'étranger et la possibilité d'acheter une voiture neuve fabriquée en Algérie ou importée par un concessionnaire agréé, le marché automobile algérien connaîtra inévitablement un équilibre entre l'offre et la demande, par conséquence, on devra enregistrer une baisse marquée - selon les experts - des prix des voitures d'occasion en Algérie.

Cela permettra au citoyen algérien d'acheter une voiture d'occasion en Algérie, loin des prix fictifs observés actuellement sur le marché automobile algérien.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques

Articles similaires

Commentaires facebook