Actualité Auto

2020, une année qui a bouleversé le secteur automobile en Algérie

L'année 2020 restera historique dans l'industrie automobile mondiale. La crise sanitaire du Covid-19, marquée par les fermetures d'usine et les restrictions sanitaires, a provoqué une baisse des volumes de ventes des voitures neuves dans le monde sans précédent, il s’agit de la pire crise du secteur automobile mondial.

En Algérie, les importations des véhicules neufs par les concessionnaires automobiles sont inexistantes et les voitures se font rares et chères. Avec la crise sanitaire liée au coronavirus, le secteur de l'automobile est en plein bouleversement en 2020, le gouvernement algérien a décidé d'annuler le régime préférentiel pour l’importation des kits SKD/CKD pour le montage de véhicules, en plus, un retard dans le déblocage de certains kits importés en 2019, destinés au montage automobile, a été enregistré, ce qui a provoqué la fermeture des usines de montage automobile en Algérie.

Dans ce cadre, selon l'Office national des statistiques (ONS), le nombre des immatriculations et ré-immatriculations des véhicules a atteint 474.432 véhicules durant le 1er semestre 2020, enregistrant une baisse de -47,81% par rapport à la même période en 2019, qui a enregistré 909.043 opérations d'immatriculations et de ré-immatriculations des véhicules.

Concernant les véhicules neufs, les données de l'ONS relèvent une forte baisse des immatriculations définitives de -84,73 %, soit 24.381 véhicules seulement, durant le 1er semestre de l'année 2020 et par rapport à la même période de l'année 2019, qui a enregistré 159.633 opérations d'immatriculations définitives de véhicules neufs.

Durant le 1er semestre 2020, l'ONS a relevé que 7.513 véhicules neufs immatriculés ont été importés par les particuliers (sans domiciliation bancaire), alors que 8.182 véhicules neufs ont été importés durant la même période de l'année 2019, ce qui représente une diminution de - 8,18 %.

Concernant la répartition régionale des immatriculations du 1er semestre de l'année 2020, la région de centre s'est taillé la part du lion, enregistrant 12 765 opérations d'immatriculations, représentant le pourcentage le plus élevé avec 52,36 %, suivie de la région Est, avec 5 666 opérations d'immatriculations (23,24.%), puis les régions de l'Ouest et du Sud avec respectivement 4170 et 1780 opérations d'immatriculations (17,10% et 7,30%).

Les données de l'ONS ont relevé que les importations des véhicules neufs ont régressé d'une manière très importante en 2020, il s'agit effectivement d'une indication du début d'une crise qui a persisté jusqu'à ce jour. Néanmoins, en attendant les données relatives à l'année 2020 en totalité et l'année 2021, nous reviendrons avec plus d'articles dans le but d'évaluer la crise du marché automobile algérien.

Rédacteur
Autobip a vocation à traiter et diffuser toute l’actualité automobile nationale et internationale à travers ses différentes rubriques

Articles similaires

Commentaires facebook